La présidente générale de la Primaire prend la parole au siège des Nations Unies à Genève.

Sœur Jones participe à un événement commandité par l’UNICEF.

Soeur Jones aux Nations Unies

Sœur Joy D. Jones, présidente générale de la Primaire de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, s’exprime devant un public international au siège des Nations Unies à Genève en Suisse.

Le jeudi 5 décembre, lors d’un événement commandité par l’UNICEF au Palais des Nations, Sœur Jones s’est jointe à d’autres orateurs et a déclaré : « Je suis ravie de prendre part à cette manifestation en tant que représentante de la Primaire, l’une des plus grandes organisations d’enfants au monde et de parler au nom de Latter-day Saint Charities ».

Sister Jones in the UN

Parmi les autres orateurs se trouvait Henrietta Fore, directrice générale de l’UNICEF ; Manuel Fontaine, directeur des Programmes d’urgence de l’UNICEF ; Sigrid Kaag, ministre néerlandaise du Commerce extérieur et de la Coopération pour le développement ; et Muzoon Almellehan, ambassadrice de bonne volonté à l’UNICEF.

Lors d’une table ronde, Sœur Jones a expliqué : « En tant qu’organisation confessionnelle, nous croyons que toutes les personnes sont des enfants de Dieu et nous offrons notre aide à tous, sans considération de race, de religion ou de nationalité ». « Nous nous réjouissons de collaborer avec d’autres organisations de par le monde dans le but d’œuvrer au progrès et au développement de tous les enfants, en particulier les enfants déplacés. »

Le conseil norvégien pour les réfugiés a récemment estimé à 63 millions le nombre d’enfants se trouvant dans des zones de conflits et n’étant pas en mesure d’aller à l’école.

Le dirigeant de la religion mondiale a déclaré que Latter-Day Saint Charities, la division humanitaire de l’Église, s’associe à l’UNICEF pour « permettre aux enfants d’avoir les compétences et des opportunités nécessaires pour rompre les cycles de pauvreté et de violence, de se libérer de l’oppression et des traumatismes. »

L’année passée, Latter-day Saint Charities a renforcé son partenariat avec l’UNICEF pour répondre aux besoins des jeunes enfants touchés par la crise des réfugiés au Soudan du Sud, en République démocratique du Congo, au Kenya et en Ouganda, en matière de développement et d’éducation.

Sœur Jones a indiqué que ce partenariat permet aujourd’hui à plus de 36 000 enfants de participer à des activités de développement. De plus, 10 000 parents peuvent désormais mettre en pratique dans leur foyer des méthodes de soin et de développement.

L’événement a été diffusé en direct sur la chaîne YouTube de l’UNICEF. Cliquez ici pour regarder l’événement dans son intégralité. (Le discours de Sœur Jones débute à la trente-cinquième minute.)