Les comités remercient les membres pour leur engouement exceptionnel pour le projet de révision du recueil de cantiques

cantiques
En juin 2018, les saints des derniers jours du monde entier ont été invités à envoyer des numéros musicaux originaux afin de les inclure, selon le résultat de leur évaluation, dans les nouveaux recueils de cantiques et de chants pour les enfants.

En juin 2018, le comité du recueil de cantiques et le comité du recueil de chants pour les enfants ont été émerveillés par la réaction à l’annonce mondiale que l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours réviserait ses recueils actuels.

Des membres de l’Église de soixante-six pays ont envoyé près de cinquante mille suggestions et plus de seize mille cantiques, chants et textes originaux.

Ulisses Soares, membre du Collège des douze apôtres et consultant des comités de révision, a dit que ces derniers n’auraient jamais imaginé un engouement aussi incroyable de la part des membres de l’Église. Il a dit : « Leur dévouement et leurs contributions sont touchantes ! » Il a précisé qu’il ne fallait pas s’attendre à voir les livres publiés dans un avenir proche. Bien que le processus de révision ait avancé, il faudra encore plusieurs années avant que les nouvelles collections de chants ne soient publiées.

Contributions originales

En juin 2018, l’Église a fait une annonce mondiale concernant son désir de compiler un nouveau recueil de cantiques et un nouveau recueil de chants pour les enfants, plus adaptés à une Église internationale. Dans le cadre de cette annonce, les membres de l’Église ont été invités à soumettre de la musique sacrée originale pour qu’elle soit évaluée.

Steve Schank, directeur de la musique de l’Église et président des deux comités, a dit que ceux-ci avaient reçu environ seize mille cantiques et chants originaux pour les nouveaux recueils, ce qui dépassait de loin leurs attentes. Il a ajouté : « Environ cinquante-cinq pour cent des contributions étaient des cantiques et des paroles de cantiques, et les quarante-cinq pour cent restants étaient des chants pour les enfants et des paroles de chants pour les enfants. »

Jeremy R. Jaggi, soixante-dix Autorité générale et consultant pour les deux comités, a dit : « Nous sommes reconnaissants de toutes les contributions de nos membres et de nos amis qui ne sont pas de notre religion. À elle seule, la quantité révèle la foi et l’amour de chaque participant. » Frère Jaggi a dit que chacun doit être satisfait et se sentir apprécié pour sa contribution, même si « au bout du compte, nous ne pourrons en publier qu’une petite partie ».

Processus d’évaluation des contributions

Le processus d’évaluation de chacun des cantiques et des chants est le même.

Depuis des mois, une équipe de bénévoles dévoués les prépare pour l’évaluation, notamment en supprimant le nom du contributeur afin de s’assurer que chaque morceau est évalué sans préjugés.

Les contributions sont ensuite envoyées dans le monde entier pour être examinées, à plusieurs reprises, à l’aide de la prière par de nombreux musiciens talentueux et paroliers expérimentés. Tout en cherchant à être guidé par l’Esprit, chaque examinateur évalue à quel point chaque contribution remplit les critères d’inclusion. Les deux à trois pour cent les mieux notées sont ensuite examinées par les comités.

Une fois que les comités se sont mis d’accord sur les morceaux qui correspondent le mieux aux objectifs de musique sacrée, leurs recommandations sont examinées par les consultants des comités et d’autres dirigeants de l’Église, y compris des membres de chaque présidence générale.

Pour finir, la Première Présidence et le Collège des douze apôtres déterminent quels cantiques et chants seront inclus dans les nouveaux recueils.

Cristina B. Franco, deuxième conseillère dans la présidence générale de la Primaire et consultante pour le comité du recueil de chants pour les enfants, a ajouté : « Nous considérons chaque contribution comme une offrande sacrée que des membres de l’Église ont déposé sur l’autel. Que cette offrande soit publiée ou non, nous savons qu’elle vient du cœur. C’est pour cette raison que tout au long du processus, chaque cantique et chaque chant est évalué avec recueillement, dans la prière. Au bout du compte, beaucoup d’entre eux ne seront pas inclus dans les nouveaux recueils, mais nous prions pour que le Seigneur bénisse équitablement chaque contributeur pour son offrande. »

Toutes les personnes qui ont envoyé un morceau de musique seront informées du résultat de l’évaluation lorsqu’elle sera terminée.

Évaluation supplémentaire des cantiques et des chants

Même si de nouveaux cantiques et de nouveaux chants sont ajoutés aux recueils mis à jour, de nombreux morceaux actuels seront également réédités. Lorsqu’il a été demandé aux membres de soumettre des œuvres originales, il leur a également été demandé de répondre à une enquête en faisant des commentaires positifs et négatifs sur les cantiques et chants actuels, ainsi qu’en en suggérant des nouveaux. Les comités ont examiné les commentaires et les suggestions et en ont tenu compte dans leurs recommandations.

Frère Schank a rapporté que le tri des cantiques et des chants actuels est en grande partie terminé, mais qu’il reste encore beaucoup à faire.

Il a dit : « Les premières recommandations pour les cantiques et chants actuels ont déjà été soumises aux hauts dirigeants de l’Église et nous avons reçu des commentaires utiles. Nos dirigeants sont très intéressés par ce projet et très impliqués. À de multiples occasions, ils ont donné des conseils précieux et détaillés sur le contenu et le processus d’évaluation.

Pendant ce temps, les comités ont continué d’examiner des centaines de cantiques et de chants supplémentaires, notamment ceux qui ont été publiés dans les magazines de l’Église au fil de plusieurs décennies, ainsi que des morceaux sacrés actuellement utilisés par d’autres églises chrétiennes. » Il a ajouté : « La révision administrative des nouvelles contributions musicales est terminée, mais le processus d’évaluation de ces sélections est en cours. »

Nous envisageons d’inclure dans les nouveaux recueils des cantiques et des chants chers à plusieurs cultures, pays et langues, ainsi que des chants utilisés par différentes confessions dont les paroles coïncident avec les enseignements de l’Église.

Frère Soares a dit : « On ne saurait trop insister sur le pouvoir d’unir les saints dans le monde entier qu’a la musique sacrée. En chantant à partir des mêmes recueils de cantiques et de chants, tous les enfants de Dieu, quels que soient leur ethnie, leur pays, leur culture ou leur langue, unissent leur voix en louanges à notre Père céleste, et à son Fils, Jésus-Christ. »

Il a ajouté : « Le Seigneur a dit : ‘Le chant des justes est une prière pour moi, et il sera exaucé par une bénédiction sur leur tête’ (Doctrine et Alliances 25:12). Si, en qualité de corps du Christ, nous unissons nos voix, notre Père nous bénira en unissant nos cœurs comme jamais auparavant. »

Un travail très minutieux

En règle générale, les recueils de cantiques de l’Église sont révisés tous les trente à quarante ans. Frère Schank a dit qu’à cause de cela, un travail minutieux est nécessaire pour s’assurer que les nouveaux recueils répondent au mieux aux besoins variés de l’Église aujourd’hui.

Chaque cantique et chaque chant est soumis à de nombreuses évaluations pour déterminer si des ajustements dans la musique ou les paroles sont nécessaires. En outre, les contrats de droits d’auteur doivent être négociés pour toutes les utilisations et toutes les langues dans lesquelles l’Église publie de la musique sacrée. Une nouvelle police de caractère pour les paroles a aussi été créée et sera utilisée dans les nouvelles collections afin de mieux correspondre à l’identité visuelle de l’Église. Afin de mieux comprendre les besoins des membres et d’en tenir compte, des recherches et des tests sont menés à chaque étape du projet.

Adrian Ochoa, un autre soixante-dix Autorité générale et consultant du projet de révision, a dit que bien que beaucoup de progrès aient été faits depuis l’annonce de la révision, les comités ont dû s’adapter à des changements inattendus qui ont modifié leur vision de ce que sont les nouvelles collections de chants, de ce qu’elles doivent accomplir et du moment où elles seront disponibles.

Frère Ochoa a dit : « Lorsque ce projet a été lancé, les comités n’avaient pas anticipé un certain nombre de changements importants qui se sont produits dans l’Église, par exemple les deux heures de réunions, et le culte et l’apprentissage appliqués au foyer et affermis par l’Église. Ces directives inspirées, ainsi que les aménagements dans notre travail imposés par le problème du coronavirus, influenceront le résultat et la date de publication des nouvelles collections. »

Frère Schank a ajouté que la pandémie « a renforcé notre désir de joindre au recueil de cantiques des sources d’aide pour en faciliter son utilisation par les membres chez eux. Il peut s’agir de nouveaux moyens d’aider les membres à apprendre et à enseigner les cantiques et les chants, ainsi que de la documentation de formation pour ceux qui ont des appels liés à la musique.

Reconnaissance pour les contributions des membres

La date limite est passée pour les contributions de chants originaux et les suggestions de l’enquête, et frère Schank, au nom des comités, exprime aujourd’hui sa reconnaissance pour le temps et les talents que les membres ont investis de si bon cœur pour le bien des enfants de Dieu dans le monde entier.

Il a ajouté : « Les contributions des membres ont été exceptionnelles et nous sommes extrêmement reconnaissants. Maintenant nous travaillons diligemment à leur répondre. »

Pour plus de renseignements sur les révisions des recueils de cantiques et de chants pour les enfants, consultez la Foire aux questions sur newmusic.ChurchofJesusChrist.org.